• Bandcamp - Cercle blanc
  • SoundCloud
  • Blanc Icône Instagram
  • Spotify - Cercle blanc

Benjamin Gibert ventures into mountains, forests and megacities, searching for secret sounds and ramblings. He harvests sound material in its natural state, using a microphone and a notebook, then play to nest, solder, explode and merge sounds. Sound objects sometimes flirt with acoustic and electronic instruments, and form epics, open the doors of invisible lands.

He is inspired by musicians like Steve Reich, Midori Takada, Yosi Horikawa, also D’Eon.

Benjamin Gibert est un compositeur formé par l’écriture classique, le piano, l’architecture et la composition électro-acoustique. Après l’obtention d’un diplome de Formation Musicale et Piano au conservatoire, puis d’un diplome d’Architecture, il déploie d’abord  son talent dans le monde de la danse contemporaine, du théâtre contemporain et de la performance.

 

Ses pièces musicales sont des sculptures hybrides entre field-recording, écriture classique et improvisation libre. Il aime s’aventurer dans la montagne, les forêts et les mégalopoles en quêtes de sonorités secrètes. Il récolte la matière sonore brute, puis il l’assemble, la soude, l’explose et la fusionne. En flirtant avec des partitions pour instruments acoustiques et électroniques, ses pièces forment des épopées et ouvrent les portes de territoires invisibles.

Dans sa démarche, il s’inspire de compositeurs comme Steve Reich, Midori Takada, Yosi Horikawa, ou encore D’Eon.

 

Il est invité par le Centre Culturel de l’Ouest à créer une pièce musicale spatialisée pour le cloître de l’Abbaye Royale de Fontevraud en Novembre 2018, afin de célébrer l’entrée dans l’hiver.  Le très introverti ‘Gemmes’ voit alors le jour, et sonne comme un conte d’hiver, une promenade depuis les champs enneigés vers le coeur réconfortant de l’abbaye, depuis le jour vers la nuit. En Avril de la même année, il s’envole pour deux mois de recherche et de création en Nouvelle-Zélande, dans la résidence Earthskin à Muriwai. Sa recherche, inspirée par ses études sur le paysage en école d’Architecture, porte sur l’hyper-localité des sons, les milieux ambiants et la géologie. Cette résidence donne naissance à ‘Taihua’, un EP très tourné sur l’océan et la nature néo-zélandaise.

 

Dès lors il s’intéresse à une forme de nomadisme créatif, poussé par un désir d’exploration et d’échanges, et de compression du studio musical dans un sac-à-dos.

© Thomas Vaillant

'Gemmes' is a snow fortress, a bud blooming at the end of fall, a sunny and cold morning in the northwest of France. 'Gemmes' is inspired by hibernation, and the approach of winter. It is an ambient, field-recording and modern-classical journey.

The cloister of the abbey is a hidden place. It is home to a rich diversity of species and spirits. It is a porous parenthesis in the world. Birds, insects, flowers and brooks around the abbey, are collected and gathered here in the asleep garden in December. The surrounding walls are singing in harmony with this fantastic herbarium, and musical instruments are injected into the sound DNA of birds, plants and insects. This lush interior garden is literally dreaming of a festival at the gates of winter.

 ‘Gemmes’ est une musique d’hiver, une forteresse de neige. C’est une commande de l’Abbaye Royale de Fontevraud, pour Noël de l’année dernière. Je me suis beaucoup inspiré de cet état d’hibernation dans lequel on entre à l’approche du solstice d’hiver. 

Il y a du scintillement, du vent, des xylophones, une cithare, un orgue, des oiseaux.

Le cloître de l’abbaye est un lieu caché. Il abrite une diversité foisonnante d’espèces et d’esprits. Il est une parenthèse poreuse dans le monde. Les oiseaux, insectes, fleurs et rus des alentours de l’abbaye se rassemblent ici. Les murs alentours chantent en harmonie avec cet herbier fantastique, et les instruments de musique sont injectés dans l’ADN sonore des oiseaux, des végétaux et des insectes. Le jardin intérieur dort en Décembre, il rêve de luxuriance, d’une fête aux portes de l’hiver.

IMGP4773.jpg
IMGP4761.jpg

1. gemme 01 (5:48)

2. gemme 02 (6:20)

3. gemme 03 (6:05)

4. gemme 04 (5:08)

5. gemme 05 (3:42)

Composé et produit par Benjamin Gibert.

Synthétiseur analogique Volca Keys (Korg), choeurs, glockenspiel, orgue, ocarina et cithare interprétés par Benjamin Gibert,

et enregistrés à l’Abbaye Royale de Fontevraud en Novembre 2018.

Artwork de Benjamin Gibert.

© 2018 Benjamin Gibert. All Rights Reserved.